Sains en Amiénois

Son histoire:


Période paléolithique:lien vers période paléolithique


A l'époque de la GAULE le nom du village était SAMA , auquel on a substitué celui ce SAINS après la découverte des corps des saints martyrs . SAMA avait la forme d'un triangle équilatéral ayant pour base la chaussée et pour sommet la sortie vers RUMIGNY.
 http://galliabelgica.free.fr/ 
Pour plus d'informations consultez :

L' historique des cités du Nord de la Gaule,
des Belges aux Gallos-romains
 par Cyrille CHAIDRON
sur http://galliabelgica.free.fr/ 



Vers le III eme siècle une enceinte de murs (palissade)  fut édifiée autour du village , afin sinon de soutenir un siège , du moins d'abriter nos ancêtres contre les pillards .


Puis les ROMAINS occupèrent cette partie de la GAULE . 
En décembre 303 (?), ils arrêtèrent à l'Hôtellerie de GENTIEN les deux missionnaires FUSCIEN et VICTORIC
lien vers les saints martyrs


Au moyen-âge , SAINS dépendait de la seigneurie de BOVES dont un des plus célèbres représentants fut ENGUERRAND , seigneur de COUCY et comte d'AMIENS . Les ruines de son Château qui date du XI eme siècle , dominent la cité de BOVES . Des souterrains reliaient le village à cette forteresse , ils permettaient aux habitants d'aller s'y réfugier en temps de guerre . Lors de l'effondrement , il y a quelque années , du trottoir en bordure d'une propriété (celle de M.HEROUARD à ce moment là) , un souterrain fut mis à jour , il traverse à cet endroit la chaussée.(carrefour rue de la Chaussée -rue du Puits)

Boves par Louis Duthoit 19 eme siècle

HISTOIRE LOCALE : Amiens et la Picardie à l'époque des premiers Capétiens (de la fin du X° siècle à la fin du XII° siècle) par BLAISE PICHON Professeur agrégé d'histoire à l'IUTA d'Amiens.


La venue des NORMANDS a été marquée par la destruction de l'église.


Nous ne disposons d'aucun renseignement sur la vie au village au cours des siècles suivants.


Dessin des frére DuthoitAvec la révolution , la nouvelle église ne tarde pas a être fermée et ensuite livrée à un usage profane . Sous la terreur , le 7 février 1794 elle fut pillée par les agents de la république qui enlevèrent les cloches . Un jour de mars 1795 une fenêtre étant restée ouverte , une femme en profita pour y pénétrer et ouvrir la porte . Aussitôt des mères de famille , courageuses et résolues y entrèrent et jetèrent dehors les sacs de salpêtre (ce produit était utilisé pour la fabrication de la poudre à canon ) . Malgré les protestations des gardes nationaux , elles restèrent maîtresses de la place et obtinrent que l'édifice fut rendu à sa première destination.


Pendant la guerre de 1870-1871 SAINS demeure à l'abri des combat qui se déroulèrent à DURY et PONT-NOYELLES et qui précédèrent la capitulation d'AMIENS.


Sur le plan administratif :
En 1881 ,  notre commune alors chef-lieu de canton perd son titre au profit de Boves.

gare de Boves


Sur le plan économique :moulin par Duthoit


La guerre 1914-1918:


1940 , l'occupation et l'après guerre:rue de la Chaussée 1940


Voici pour l' anecdote l'acquisition d'une baignoire par la commune en 1865.
Liens:
Communauté de communes du sud amienois.A consulter , le site "Communauté de communes du sud Amiénois", en particulier l'histoire des villages.

Documents tirés  de :
"Sains en Amiénois d'hier à aujourd'hui"édité en 1985 sous la responsabilité du Comité d'animation .
"Sains en Amiénois par les rue et les places" de Marie-madeleine Frémont  édité en 2000 par le conseil municipal.
Les villages traversés par la méridienne verte édité en 2000.
Le tombeau des saints par l'abbé Bouvier édité en 1913.
La bataille du sud Amiénois par le Dr Vasselle.