Sains en Amiénois Transport du chef lieu de canton de Sains à Boves:

Notre commune , alors chef lieu de canton , perdit en 1881 son titre au profit de BOVES  , cette bourgade devint importante après la construction de la ligne de chemin de fer AMIENS-PARIS . 

La gare de Boves (timbre oblitéré le 24/4/1951)

Les quais de la gare de Boves (carte postée le 6/12/1919)

Avant ce changement SAINS était le siège de la justice de paix et d'une brigade de gendarmerie à cheval cantonnée à la Roseraie .
Le bâtiment mairie-école date de 1860 . La salle du 1er étage était le siège de réunions cantonales et des conseils de révisions .

La mairie

La mairie - école - siége du canton.

La Roseraie

La Roseraie - Caserne de gendarmerie.

Séance du conseil Municipal du 4 mai1879
(Extrait du registre des délibérations Loi du 17 brumaire an X)

La loi de l'an X à érigé SAINS en chef lieu de canton et c'est après plus de trois quart de siècle , que l'on vient proposer aujourd'hui de dépouiller cette commune de ce titre . Et pour quel motif ? BOVES est dit-on plus central ?. Mais qu'on prenne donc une carte et l'on verra que cette assertion est matériellement fausse !. Pour CACHY et Salouel les deux communes les plus extrêmes du canton , SAINS est sans contredit le point intermédiaire (...) lorsqu'il s'agit de former des circonscriptions cantonales, la question des distances est la plus importante de toutes.

Autrefois, le canton de SAINS était partagé en deux cantons BOVES formait un chef lieu; mais il ne faut pas l'oublier SAINT SAUFLIEU en formait un autre . Chacune de ces deux circonscriptions était trop restreinte , aussi ne furent-elles pas conservées.

Que fit le législateur? En supprimant SAINT-SAUFLIEU comme chef lieu de canton, en ne conservant plus que qu'une seule agglomération cantonale, transporta-t-il le chef lieu à BOVES ? Nullement .Il prit un point intermédiaire , SAINS, le chef lieu actuel.

Depuis lors à plusieurs reprises, des communes rivales ont disputé à SAINS son titre de chef lieu de canton.

Il y a vingt ans à peine en 1858, la question cantonale fut agitée avec grand fracas , mais les assemblées d'arrondissement de département , mues uniquement  par des considérations d'affaires et non par d'autres motifs , conservèrent à SAINS son titre légitime.

Depuis sur la foi des décisions prises en sa faveur la communes de SAINS a fait de grands sacrifices pour se montes digne de la nouvelle considération qu'elle avait obtenue .Une mairie , des écoles , un prétoire de justice de paix ont été élevés  à grand frais. La dépense s'est élevée à 38000 francs environs et elle n'est pas encore liquidée aujourd'hui .

Il convient d'ajouter que depuis 1858 , de nouvelles constructions ont été faites dans la commune ,entre autres la caserne de gendarmerie (cantonnée à la Roseraie) ,une des plus belle du département ; et que depuis l'huissier qui habitait à SAINT-SAUFLIEU est venu se fixer à SAINS.

C'est également parce que SAINS est chef lieu de canton que certaines industries s'y sont établies et y ont fait des frais considérables hors de proportion également avec les besoins locaux.

Déposséder SAINS , sera donc frustrer et la commune ,et un grand nombre de particulier.